Madame de Périgny et Madame de Pompadour

Cette semaine, dans notre chronique : "tableaux vivants", nous faisons un comparatif entre une photographie prise lors d'un événement au Manoir Mauvide-Genest (1755) et un portrait de Madame de Pompadour, la favorite de Louis XV (moitié du 18e siècle).

bouchard2.jpg

Cette photo, prise sur le vif alors que madame de Périgny se maquillait, est absolument fascinante ! 

On y retrouve tout naturellement le mouvement de la dame de qualité qui se met du rouge à joue. Les doigts d'une main tiennent délicatement le tampon imbibé de rouge tandis que l'autre main retient nonchalamment le pot à rouge.  Le miroir posé en angle, parallèle à la chaise... Il est incroyable de voir comment la reconstitution minutieuse des objets, des costumes et des habitudes d'une personne d'une autre époque fait renaître les mêmes gestes chez le reconstituteur.

Cette photo, parmi d'autres, démontre bien que la reconstitution effectuée par la SHIM est une forme d'ethnologie expérimentale qui permet de faire vivre avec une surprenante précision le quotidien d'une autre époque.

Et si vous pouviez faire le tour de madame de Pompadour, voici ce que vous auriez probablement vu : Clin d'œil

Audrée Breton, pour la SHIM

bouchard.jpg

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×