Tableaux vivants

Lorsque nous prenons des photographies lors de nos activités, nous nous contentons de croquer sur le vif une action qui se déroule tout naturellement devant nos yeux.  Suite à l'événement, nous constatons souvent que certaines de nos photos nous rappellent des images du passés, que ce soit des gravures, des enluminures, des tableaux ou encore des photographies.  Dans cette chronique, nous nous amusons à vous présenter des parallèles entre des oeuvres du passés et nos propres photographies.  Certains nous ont dit que nous étions de véritables  "tableaux vivants" ; cette chronique leur donne raison !

Gerdrud et le Maître du Rhin

Cette semaine, observons un magnifique détail d'un retable datant de 1460-1465, réalisé par le Maître du Rhin.  Dans cette "Naissance de Marie", on aperçoit une dame habillée de rouge qui apporte deux oeufs à l'accouchée.  Cette femme nous rappelle une photographie de Gerdrud, prise lors d'un événement à Val-du-Fort, en 2007. Bien que Gerdrud soit une Suisse vivant en 1476, et que la jolie dame en rouge soit plutôt une Allemande en 1465, on reconnaît aisément les grandes tendances vestimentaires de cette fin du 15e siècle. 

La posture des personnages est semblable ; elle met en valeur la courbe du ventre, accentuée par le jeux des plis de la robe.  Les teintes des deux oeuvres sont très proches : vert forêt profond, rouge vif et blanc lumineux.  Bien qu'une des deux scènes se déroule à l'intérieur, on peut voir les jeux d'ombre et de lumière sur les coiffes et l'étoffe rouge des longues robes. Étrangement, une même sérénité figée se dégage des deux compositions.  Gerdrud nous présente ici une enluminure bien vivante !

 

comparaison-1465.png

Photographie de la SHIM, Val-du-Fort, 2007

Retable de Ottobeuren, Württembergisches Landesmuseum, vers 1460-1465.

 

 

Audrée Breton, pour la SHIM

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×