Il y aura des murs ...

« Frapper un mur »

L’expression « frapper un mur » est une expression importante dans la SHIM.  Cela signifie simplement  : «  vivre une impasse ».  Cette impasse peut toucher des situations plus ou moins difficiles qui peuvent éventuellement mener à  l’abandon de la reconstitution par le membre.  Ces impasses ou « murs » sont très divers et touchent tous les aspects de la reconstitution historique.

Dès sa fondation, La SHIM s’est donnée comme objectif d’expérimenter tous les aspects de la vie quotidienne du passé : hygiène, alimentation, habillement, éclairage, loisirs, métiers, etc.  Afin de mieux comprendre les habitudes anciennes, les membres de la SHIM doivent parfois affronter des situations inconfortables. … Ces situations confrontent les notions de confort et d’inconfort de nos temps modernes et celles d’une autre époque.  Lorsqu’un membre sent qu’il a atteint la limite de sa capacité à respecter les habitudes d’une autre époque, on dira qu’il « frappe  un mur ».

Évidemment, il existe toutes sortes de « murs » ; des plus simples aux plus complexes ! Par exemple, le premier essai d’un vêtement historique peut rendre mal à l’aise certaines personnes, qui seront agacés par l’étroitesse d’un veston ou la largeur d’une manche….    Pour  certains, le simple fait de s’adapter aux limites de leurs vêtements sera déjà une étape infranchissable ! 

Ces « murs » sont partout et touchent tous les aspects de la reconstitution.  Pourra-t-on se passer de son café matinal et le remplacer par un trait d’eau-de-vie ?   Sera t’on capable de se laver les dents au chiffon et se passer de brosse à dents ? Certes, ces premiers murs sont déjà bien hauts, mais il existe des murs beaucoup difficiles à escalader pour nos membres !

En effet, le temps et l’expérience amènent rapidement les reconstituteurs à être confortables dans leurs vêtements étroits et à aimer leur coup d’eau-de-vie le matin.  Les premiers murs sont alors surmontés.  Cependant, ces derniers sont loin de se limiter aux aspects physiques de la reconstitution.  Les plus terribles sont ceux qui touchent à nos valeurs modernes telles que la démocratie, l’égalité de sexes et des classes, la justice aveugle, etc.   Notre monde moderne nous a appris à fonctionner selon des lois différentes de celles en vigueur à d’autres moments de notre histoire. 

is-00619.jpgIl faut parfois participer à des reconstitution de pratiques religieuses d'une autre époque.

Ainsi, en reconstitution, les membres se retrouvent parfois à enfreindre des grands principes de la vie actuelle.  Par exemple, un membre devra peut-être jouer le rôle d’un valet et servir une autre persona.  Il devra peut-être subir des injustices en lien avec son sexe ou sa position sociale.  Ou encore, un membre devra participer à des reconstitutions de pratiques religieuses alors qu’il n’est pas croyant.   Pour beaucoup, l’affrontement de ces murs exigera beaucoup plus de travail et d’efforts…

Un dernier mur qui touche grandement notre loisir est  la capacité des gens à vivre en groupe.  Lors de nos activités, les membres doivent vivre plusieurs jours, sans interruption, dans une certaine intimité avec d’autres adultes.  Dans la vie moderne,  il est peu fréquent d’être dans des circonstances semblables.  Les habitudes de la vie   « en communauté » se sont certainement perdues ; ce qui entraîne souvent des conflits entre les individus.  Chacun doit travailler à détruire ce « mur » inévitable, à force de patience, de tolérance, de communication et de compréhension mutuelle.

is-00494.jpgLors des événements, les membres doivent vivre une certaine promiscuité.

Enfin, on doit dire que franchir un « mur » est très révélateur et apporte beaucoup au membre.  En effet, ce travail d’ouverture sur l’inconnu et l’expérience d’un certain inconfort physique, moral ou relationnel est très enrichissant pour l’individu.  On y développe une vision d’ensemble de notre monde qui nous permet de mieux situer nos opinions et nos pensées. Ainsi dit-on que les voyages forment la jeunesse…et cela s’avère tout aussi vrai pour les voyages dans le temps !

is-00544-1.jpg

Face à un mur, il faut savoir prendre le temps de réfléchir...

Audrée Breton, pour la SHIM

Commentaires (1)

1. France Martin 2012-11-28 17:44:53

Félicitations à l'auteure de ce texte. Vous avez une bien belle plume et vos commentaires rejoignent les miens. Dans ce texte, vous dites tout haut ce que bien des gens pensent tout bas et il est vrai de dire que de vivre la reconstitution n'est pas donné à tous !!! Merci !!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site